Les ronflements : premier facteur de séparation dans le couple ?

Plusieurs facteurs peuvent amener les couples à se séparer.

Cependant, vous êtes loin de vous douter que les ronflements en font aussi partie.

En effet, les ronflements figurent dans les premières causes de séparation des couples, et ce, pour différentes raisons.

Les ronflements premier facteur de séparation dans le couple

Ce qu’il vous faut savoir du ronflement

Le ronflement chronique est un fait pouvant porter préjudice à votre relation, quel que soit le degré d’amour que vous avez l’un pour l’autre.

Lorsque les voies respiratoires sont bloquées par l’affaissement du pharynx, le passage de l’air fait vibrer le voile du palais.

Cette vibration s’étend à la base de langue ainsi qu’à la luette.

Il en résulte ce bruit dérangeant que vous pouvez émettre ou entendre.

Il peut être causé par des facteurs comme le surpoids, le fait de dormir sur le dos, la fatigue, l’obésité, la prise de tabac, etc.

Pour vous faire une idée plus précise des implications du ronflement sur le couple, vous pouvez avoir plus d’infos sur dhnet.be.

Il faut dire que le ronflement est difficile à vivre pour le conjoint obligé de supporter ce bruit la nuit.

En effet, lorsque vous ronflez, sans vous en rendre compte le bruit peut atteindre les 95 décibels ! L’intensité de ce bruit est comparable à celle de l’aboiement d’un chien ou à celle d’une scie à chaîne ! Cela n’est pas un bon présage pour votre couple.

Vu que le ronflement est mal vécu par votre conjoint, il implique des réactions qui par la suite peuvent amener à la rupture.

Le mal n’est pas simplement vécu par le conjoint, le ronfleur peut aussi se sentir coupable, avoir honte ou se sentir impuissant face à la situation.

Les conséquences directes du ronflement

Les deux conjoints vivant sous pression et en ressentant diverses frustrations, cela peut amener l’un ou l’autre, surtout celui qui supporte le ronflement, à différents extrêmes.

Faire chambre à part

Même si vous n’êtes pas responsable du bruit que vous émettez, votre conjoint peut décider de changer de chambre pour éviter de vivre ce supplice chaque nuit.

Cela ne reste pas sans conséquence puisque le fait que vous ne dormiez plus ensemble implique la perte de certains liens émotionnels.

Cela peut aussi nuire à l’intimité physique du couple.

Ce sont des facteurs qui fragilisent l’intégrité de la relation.

Éprouver de la rancune

Il est important que le couple travaille ensemble pour trouver une solution au problème.

Cependant, lorsque le ronflement continue, votre conjoint peut ressentir de la colère, car il se dira que tous ses efforts n’ont rien arrangé.

De la rancune peut alors naître d’une telle situation, ce qui ne fait pas forcément bon ménage avec une relation amoureuse.

Être irrité

L’irritation est un sentiment que votre conjoint peut éprouver après des nuits passées sans dormir convenablement.

Un mauvais sommeil peut en effet affecter aussi bien celui qui ne ronfle pas que celui qui ronfle.

Lorsque votre partenaire dort mal, il peut être facilement irritable et sa capacité de jugement peut s’en trouver affectée.

Il aura tendance à tout prendre de travers et s’énerver pour peu.

Dans la plupart des cas, le partenaire voudra trouver le moyen de ne plus vivre tout ça.

Autres conséquences entraînant la rupture

Partager le lit avec son partenaire qui ronfle est une situation pouvant avoir des conséquences dramatiques.

Le partenaire, après une mauvaise nuit, s’endormir au volant et ainsi courir des risques d’accidents de circulation.

Puisque le cerveau n’a pas eu le temps de repos optimal, les capacités cognitives de la personne qui ne ronfle pas peuvent être grandement affectées.

Ainsi, cela peut se solder par une faible productivité au travail, des accidents de travail, la dépression, l’anxiété et même des maladies cardiovasculaires.

Tout cela peut amener au licenciement et donc exposer le conjoint à des conditions de précarité.

Pour se soustraire de cette situation, le conjoint peut être amené à rompre, pour avoir une vie plus saine.

En résumé, le ronflement représente une cause de rupture très probable.

Il est donc important d’essayer d’y trouver des solutions efficaces.

Néanmoins, ne vous attaquez pas à votre conjoint, mais plutôt à son problème.


Articles connexes :

Perte de libido chez l’homme après 40 ans : que faire ?

Ejaculation rapide : comment gérer son excitation au lit ?